OOA
OUT OF AFRICA
CONTEMPORARY  ART
.

Daniel Onguene

 

Biographie

Daniel OngueneNé en 1995 à Bafoussam, Cameroun
Vit et travaille à Douala, Cameroun

La période des Indépendances, il y a une soixantaine d’années, a favorisé la création des premières écoles de beaux-arts sur le continent, les premières expositions individuelles ou collectives, les festivals et autres manifestations. L’euphorie de cette liberté, parfois chèrement acquise, les mouvements nationalistes, le retour aux racines et aux origines, tout ce discours enthousiaste s’est retrouvé transposé dans les œuvres que l’on a pu admirer de Dakar à Yaoundé en passant par Brazzaville! L’Afrique était belle, elle pouvait enfin mêler sa voix au concert des nations, son identité devenait une fierté et tout devait refléter cette foi en des lendemains meilleurs et qui chanteraient nécessairement.

Une génération plus tard, beaucoup de cris de joie se sont assourdis, des querelles se sont fait jour, l’unité africaine a volé en éclat et la marche vers le développement suscite interrogations et remises en questions dans toutes les couches des populations. L’exode rural cause ses ravages multiples décuplés par une ambiance générale de laxisme et de fatalisme. Les campagnes frappées par toutes sortes de calamités humaines et naturelles se vident au profit de villes qui n’ont pas été programmées pour absorber de telles quantités de population.

Lire plus sur sa biographie

Les problématiques se posent à tous les niveaux de la vie des citadins. L’urbanisation accélérée n’obéit plus à la moindre norme, les réseaux qu’ils soient électriques ou d’assainissement étouffent sous le poids de l’anarchie et du manque d’entretien. Enfin, le peu d’industries qui ont pu exister, mal dimensionnées, véritables « éléphants blancs » comme les surnomme l’artiste, se sont effondrées gangrenées par les « ajustements structurels », les politiques de libéralisation à tout crin qui ont laminé, par l’ouverture des frontières à des productions venues de partout, de Chine, en particulier comme y font allusion certaines oeuvres, les filières domestiques qui tentaient de survivre vaille que vaille.

C’est cette Afrique d’aujourd’hui, et cette jeunesse d’Afrique, bien désenchantée, que cherche à représenter, à l’instar de nombre de ses pairs artistes de sa génération, Alexis Daniel Onguene Tassi, qui, à peine âgé de vingt-six ans, fait ainsi une entrée fracassante dans la création artistique de notre continent.

Certes, il est titulaire d’un master en arts plastiques et histoire de l’art, option peinture, obtenu il y a à peine deux ans à l’Institut des beaux-arts de l’Université de Douala à Nkongsamba, mais il fait preuve d’une surprenante maîtrise de sa technique. Remarqué et primé , alors qu’il n’avait que vingt ans par la Jack Bell Gallery de Londres qui scrute si bien les talents les plus prometteurs de l’art africain contemporain, à la faveur d’un concours ouvert aux écoles d’arts du continent africain ; il a continué sa route exposant ainsi à plusieurs reprises dans les meilleures galeries du Cameroun dont la Galerie MAM, en 2017, sous le commissariat de Simon NJAMI. Cette présentation à la Out of Africa Gallery est sa première véritable exposition sur le continent européen.

Le projet « Aventure entre les ruines », qu’il nous présente ici, interroge, selon ses propres termes « les causes d’émergence du secteur informel en Afrique ». Il illustre sur les fonds grisés d’un monde chaotique, presque déjà enseveli dans le passé, le quotidien de ces « héros » anonyme, peints avec précision de manière très figurative, qui, vaille que vaille, s’efforcent de survivre par la pratique harassante d’une multitude de « petits boulots » dont on se demande comment ils arrivent à les nourrir et souvent, même, leur famille avec.

Il y a chez lui une grande empathie, qui suppose de l’affection et du respect, et ses personnages restent dignes quand ils ne sont pas dynamiques et combatifs, dans des couleurs vives et acidulées, malgré la dureté des temps. Il arrive même à faire passer un peu d’espérance symbolique comme dans cette œuvre particulièrement illustrative qui est « La vie après la chute ». Elle met en scène cet ancien employé de l’industrie en ruine qui figure en arrière fond, et qui semble supporter sur ses épaules toute la misère du monde. Ses quatre épouses sont alignées le long d’un mur derrière lui, mais elles sont toutes les quatre enceintes et donc porteuses de vie et d’espérance. Passé, présent et futur rassemblés en une seule et même allégorie qui signe bien le message de l’artiste dont la carrière est à suivre avec intérêt. Sylvain Sankalé Critique d’art Dakar, Sénégal

List of shows and art fairs

2020
Urbana facta, galerie du carré, Bonapriso Douala Cameroun 2020,

Art 2020, patrimoine contemporain, espace Doual’art Bonanjo, Douala Cameroun 2020.

2019
The kay Galerie Any KADJI Bonapriso, Douala, Cameroun 2019.

2018
Mooving frontiers, do an undo/faire et défaire, paris France 2018 (restitution de l’exposition organisée au à Douala au Cameroun en 2017)

2017
Mooving frontiers, do an undo/faire et défaire, douala Cameroun (projet post master incluant les étudiants diplômés de l’école nationale supérieure d’art de paris Cergy, assistés par les étudiants de l’institut des beaux-arts de l’université de Douala à Nkongsamba, en partenariat avec l’institut français du Cameroun et le centre d’art contemporain Doual’art),

Salon Urbain de Douala (SUD 2017), la place de l’humain, exposition off Avis de tsunami, Galerie du carré des artistes douala Cameroun,

Who are my people, gallery MAM, à l’issue du projet “atwork chapter 9”, commissarié par Simon Njami.

2015
Jack bell gallery art price Londres Angleterre (à la faveur d’un concours d’art ouvert aux écoles d’arts du continent africain)

Œuvres disponibles

 

. Daniel Onguene - Beautiful as the Makossa Banana - 2021 - 168cm H x 200cm W - Acrylic on canvas - Contact for price - INFO
INFO images/stories/virtuemart/product/resized/BB-Daniel-Onguene---Beautiful-as-the-Makossa-Banana_900x700.jpg

 

Toutes les œuvres

 


. Daniel Onguene - Beautiful as the Makossa Banana - 2021 - 168cm H x 200cm W - Acrylic on canvas - Contact for price - INFO
INFO images/stories/virtuemart/product/resized/BB-Daniel-Onguene---Beautiful-as-the-Makossa-Banana_600x600.jpg

 

 

 


Social Media Share

Member of

Artsy logo   GAC logo   Logo BCN Art

Secure Payments

logo redsys 
logo vector caixabank

 

Nous utilisons les cookies sur ce site afin d\'améliorer votre expérience utilisateur. Pour en savoir plus sur les cookies, consultez nos Mentions Légales. J'accepte les cookies de ce site :